Restauration d’une vieille perceuse colonne

Ca faisait un moment que j’en avais marre de faire des perçages sans précision avec mon montage à base de perceuse classique sur un support bas de gamme. Il était grand temps d’investir dans une perceuse colonne sérieuse. Pour ca rien de tel que de se trouver un vieux modèle increvable à restaurer.

restauration perceuse colonne

L’achat

Après plusieurs semaines de recherche sur leboncoin, je suis tombé sur une annonce intéressante. Après quelques échanges téléphoniques, je me décide à aller la voir et après 45 minutes de route, je me retrouve face au monstre! Ah oui je ne pensais pas ca si grand! Allez hop dans le coffre direction la maison.

restauration perceuse colonne

Un petit coup de fil à mon ami Oliv pour m’aider à la sortir du coffre et la poser dans l’atelier en attendant sa petite restauration.

Au fait, il s’agit du modèle SN14 de la marque Sydéric.

restauration perceuse colonne

Munie d’une manivelle (que je n’ai pas eu), on peut faire monter et descendre le bloc moteur complet.

restauration perceuse colonne

Un mandrin énorme! On peut percer avec un diamètre 23!

restauration perceuse colonne

Une manette couplée à un bouton de serrage pour tendre la courroie.

restauration perceuse colonne

La transformation 380 triphasé en 220 monophasé

Pour vérifier qu’un moteur acceptera cette modification, il faut vérifier qu’il est capable de supporter du triphasé 220V. Pour cela c’est très simple, vous vous référez à la plaque signalétique:

restauration perceuse colonne

Ici la plaque indique que le branchement en 380 se fait en étoile, ce qui est le cas ici:

restauration perceuse colonne

et pour passer en 220 triphasé, il suffit simplement (merci Oliv pour le coup de main) de faire un branchement en triangle.

restauration perceuse colonne

Maintenant il faut convertir le triphasé en monophasé. Pour cela, il faut ajouter un variateur de fréquence. On en trouve un peu partout: d’occasion, des modèles chinois sur ebay… J’ai préféré jouer la carte de la sécurité et prendre un modèle neuf réputé: l’ATV 12 de chez Schneider.

J’ai acheté le mien ici. J’avais appelé pour avoir quelques conseils mais bof, au final j’ai quand même passé commande et le matériel a été expédié dans les 2h et reçu 2 jours après. Bref quand on sait ce que l’on veut ce site est top.

Un peu de documentation sur la bête:

Remarque: la mise en place d’un variateur de fréquence couplé à un potentiomètre permettra de faire varier la vitesse du moteur, il n’y a donc plus besoin de changer la courroie sur les poulies.

Mes branchements:

# l’entrée

  • R/L1 –> phase de l’arrivée du 220 mono de votre atelier
  • S/L2/N –> neutre de l’arrivée du 220 mono de votre atelier
  • terre –> terre de l’arrivée du 220 mono de votre atelier

# la sortie

  • terre –> terre du moteur de la perceuse
  • U/T1 –> phase 1 (U)  du moteur de la perceuse
  • V/T2 –> phase 2 (V) du moteur de la perceuse
  • W/T3 –> phase 3 (W) du moteur de la perceuse

# les commandes (configuration à distance 5.1)

  • +5V –> variateur
  • A | 1 –> variateur
  • COM –> variateur
  • LI1 –> bouton poussoir arret (rouge)
  • LI2 –> bouton poussoir marche (vert)
  • +24V –> bouton poussoir arret (rouge) et marche (vert)

Ma configuration

la configuration dépend de votre moteur!

# Mes paramètres moteur:

  • bFr = 50
  • nPr = 0.55
  • nCr = 2.9
  • itH = 2.9

# Mes paramètres de base

  • ACC = 3
  • dEC = 3
  • LSP = 0
  • HSP= = 50

# Mes paramètres de contrôle

  • FrI = A11
  • tCC = 3C

La restauration de la perceuse

Démontage

Cette perceuse ancienne avait bénéficié, il y a quelques années déjà, d’une mise aux normes (elle était utilisée en école, de ce que j’ai compris). Il y avait donc des sécurités couplées à l’ouverture du capot, à l’accès au mandrin… Mon utilisation étant personnelle dans l’atelier, j’ai vite retiré tout ces branchements qui me gênaient plus qu’autre chose dans le changement tri/mono. J’ai donc désossé toute la partie électrique de la perceuse en prenant soin de garder câbles et connectiques pour les réutiliser ensuite.

restauration perceuse colonne

restauration perceuse colonne

restauration perceuse colonne

restauration perceuse colonne

Un peu de mécanique…

Le mécanisme de montée/descente était un peu trop dur à mon gout, j’ai donc pris la décision de tout démonter…

il faut d’abord enlever un écrou au niveau de la manivelle et 2 mini vis avec empreinte BTR au niveau du palet en métal près du corps de la perceuse. J’ai du utilisé un marteau pour sortir la manivelle…

restauration perceuse colonne

de l’autre côté il faut dévisser 4 vis pour avoir accès à l’axe transversale de la perceuse. Attention! le ressort est censé être tendu alors quand vous dévissez faites attention… Le mien ne l’était pas… ce qui explique le problème de remontée de la colonne.

restauration perceuse colonne

En enlevant la plaque en façade,

restauration perceuse colonne

on voit la colonne du mandrin.
restauration perceuse colonne

et voilà toutes les pièces sont maintenant démontées.

restauration perceuse colonne

Après avoir bien nettoyer chaque partie, je graisse le tout avant le remontage.

restauration perceuse colonne
Vient maintenant la partie délicate… Pour que l’on ait l’effet de remontée automatique sur la manivelle il faut tendre le ressort…. J’ai donc créé une espèce de manivelle en bois avec 2 têtes de vis espacées de 6cm correspondant à l’entraxe de la pièce à fixer. Ensuite, avec l’aide d’un ami, je tournais la pièce en la maintenant fermement contre le châssis de la perceuse et lui venait sécuriser régulièrement les positions avec une tige en métal à la place d’une vis. On a réalisé le plus de tour possible à la main (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et on a ensuite revisser l’ensemble. Idéalement il faudrait compresser encore plus que le ressort mais difficile de faire mieux à la main…
restauration perceuse colonne

Nouvelle installation électrique

Comme il n’est pas rare de voir de la poussière dans l’atelier, je préfère protéger le variateur. Pour cela, je réalise une petite boite en CP. L’assemblage est collé/cloué.

restauration perceuse colonne

Je viens ensuite la fixer au dos de la plaque de métal qui accueillait l’ancien système de mise en marche. De là, je réalise mon câblage en réutilisant les anciens câbles et connectiques au maximum.

restauration perceuse colonne

Et je referme. Pratique d’avoir une bonne perceuse colonne pour restaurer une perceuse colonne^^

restauration perceuse colonne

De face, on a le boitier avec les interrupteurs on/off et le potentiomètre pour modifier la vitesse de la perceuse (ie: la fréquence du variateur).

restauration perceuse colonne

La partie électrique est donc maintenant terminée.

Dérouillage

Certaines parties de la perceuse étaient bien rouillées, je monte donc une brosse sur la perceuse pour enlever la rouille de la colonne.

restauration perceuse colonne

Ensuite, je passe la base au papier de verre
restauration perceuse colonne

et je protège avec un peu de WD40 pour éviter que ça ne rouille à nouveau.

restauration perceuse colonne
Et voilà ça commence à ressembler à quelque chose ;). Mais je ne peux pas laisser la perceuse sur ma table de défonceuse… il lui faut son propre piétement, ça tombe bien, mon truc c’est le travail du bois à la base 😉

restauration perceuse colonne

Création d’un piétement en bois

Vu le poids de la perceuse, il faut fabriquer un piétement bien costaud et bien stable. Je pars de chutes des bois d’ossature de mon atelier.

Je recoupe tout ca sur ma nouvelle scie sous table BOSCH GTS 10XC (que j’ai eu par Bosch en toute transparence).

Je commence d’abord par changer la lame de base (24 dents) qui ne permet pas d’avoir une coupe nette puisque c’est une lame de débit.

restauration perceuse colonne

Je mets donc la lame CMT 48 dents que j’avais acheté pour mon ancienne scie sous table et j’attaque la coupe.

restauration perceuse colonne

2 choses qui m’impressionnent par rapport à mon ancienne table: elle ne fait vraiment pas beaucoup de bruit et la lame s’arrête très vite. En revanche les réglages usine sont à revoir complètement : perpendicularité de la lame, hauteur de l’insert…

Et voilà tout est prêt pour être collé.
restauration perceuse colonne
Pendant ce temps la, je m’occupe des montants horizontaux. Pour cela, je vais sur mon stand KAPEX et j’utilise une cale à droite pour faire des coupes à format.
restauration perceuse colonne

De la même manière à gauche en utilisant les cales de mon guide Kreg.
restauration perceuse colonne

Pour l’assemblage, c’est le moment idéal pour sortir la FESTOOL domino et ses faux tenons.
restauration perceuse colonne

en un temps record et sans traçage (utilisation des butées de la domino), toutes les mortaises sont prêtes. un vrai plaisir…
restauration perceuse colonne

Je retrouve maintenant mes pieds (90*90mm) qui ont eu le temps de sécher.
restauration perceuse colonne

De la même manière, je réalise les mortaises à la domino.
restauration perceuse colonne

Après un premier assemblage à blanc, je me lance dans le collage avec mon petit kit en silicone que vous retrouverez en test sur son blog
restauration perceuse colonne

Je mets ensuite le tout sous presse.
restauration perceuse colonne

Je viens maintenant mettre des renforts pour avoir plus d’appui avant la mise en place du plateau.
restauration perceuse colonne

et je les visse à l’aide ma visseuse d’angle Triton, car ma visseuse à choc ne passe pas.
restauration perceuse colonne

Puis je visse le plateau.
restauration perceuse colonne

Et je fixe une planche sur les montants du bas pour réaliser une petite étagère.
restauration perceuse colonne

Ca devrait le faire 😉
restauration perceuse colonne

Ajout d’un tiroir

Pour pouvoir ranger mes forets et autres accessoires de perceuse, je décide de me faire un tiroir sous le piétement.

Je réutilise donc de veilles planches que je coupe à la scie sous table.

restauration perceuse colonne
restauration perceuse colonne

Le tiroir est assemblé simplement avec colle et vis.
restauration perceuse colonne

J’ai récupéré récemment 2 glissières qui iront parfaitement pour ce tiroir. Pour la mise en oeuvre je m’aide d’une cale qui me permettra d’être à la même hauteur de chaque coté.
restauration perceuse colonne

En voilà une de posée.
restauration perceuse colonne

et voilà les 2 sont maintenant en place, il ne reste plus qu’à fixer le tiroir.
restauration perceuse colonne

Je visse un premier coté.
restauration perceuse colonne

Puis l’autre. Je pense que je viendrais habiller le tiroir d’une face un peu plus jolie par la suite et qui viendra légèrement débordé sur le piétement.
restauration perceuse colonne

Ce qui est bien avec ces glissières c’est quelles sont sortantes, du coup, quand le tiroir est sorti on a bien accès à tout le tiroir.
restauration perceuse colonne

Aussi vite réalisé, aussi vite rempli 🙂
restauration perceuse colonne

Le résultat

Voilà la perceuse colonne qui a trouvé sa nouvelle place dans l’atelier.
restauration perceuse colonne

J’espère que cet article vous a plu et n’hésitez pas à commenter si vous avez des questions ou des précisions à apporter concernant la conversion tri/mono.

2 réponses à “Restauration d’une vieille perceuse colonne

Laisser un commentaire