Upcycling d’une vielle table en chêne

Le bois ça coûte cher, une bonne solution peut être d’aller dans les brocantes ou autre lieux pour trouver des vieux meubles en massif à un prix dérisoire. On rentre alors dans une démarche d’upcycling, c’est à dire que l’on va recycler un vieux produit en l’améliorant au passage. Dans cette article je vous présente ma démarche suite à l’achat d’une vielle table basse en chêne afin de la transformer en une table basse moderne.

upcycling table chene

La table d’origine

En voyant cette table, j’ai tout de suite vu les possibilités que pouvaient apporter son bois: le plateau était massif et d’une bonne épaisseur.

upcycling table chene

Réalisation du plateau

lors du transport, une partie du plateau s’était cassée au niveau de l’assemblage rainure/languette. Ce n’est pas grave puisqu’au final je redécoupe tout le plateau.

upcycling table chene

un petit zoom sur l’assemblage rainure languette fait à l’époque
upcycling table chene

après quelques coupes à la scie circulaire, toutes les lames de bois sont prêtes à être retravaillées.
upcycling table chene

Après quelques passes à la dégauchisseuse, je peux maintenant affirmer que l’on a bien à faire à du chêne
upcycling table chene

je continue avec les autres lames.
upcycling table chene

voilà toutes les planches ont maintenant une face dégauchie. Je laisse volontairement de quoi faire une dernière passe à la raboteuse. Le but étant de perdre le moins possible d’épaisseur lors de ces opérations de corroyage.
upcycling table chene

et voilà après quelques passes à la raboteuse, tout est impeccable.
upcycling table chene

Je dégauchi ensuite une tranche de chaque lame et réalise la « parallèle » à la scie sous table.
upcycling table chene

Je peux maintenant choisir l’orientation de mes planches pour obtenir le plus grand plateau possible. Comme on passe d’une table ronde à une table rectangulaire, ce n’est pas évident.
upcycling table chene

Maintenant que j’ai choisi l’ordre des planches, je les numérotes et je sors la domino pour l’assemblage.
upcycling table chene

et hop, voilà un beau collage de plateau
upcycling table chene

Je réalise ensuite un bon coup de ponçage sur l’ensemble
upcycling table chene

Pour allonger un peu la longueur du plateau, je rajoute 2 alèses ou emboîtures. Appelez ca comme vous voulez 😉 [je vous invite d’ailleurs à voir cette vidéo sur comment faire ca avec des dominos]

upcycling table chene

le plateau ayant quelques nœuds et un gros trou, je sors la résine epoxy pour y remédier.

Je vous invite à ce propos, à consulter les supers articles sur le sujet d’Oliv:

upcycling table chene

j’utilise mon décapeur thermique pour débuller un peu la résine, notamment au niveau du gros trou que j’avais à reboucher.

upcycling table chene
upcycling table chene

Ce n’est pas parce que l’on ne voit pas la face du dessous, qu’il ne faut pas en prendre soin. Du coup, je la rabote à la main pour enlever tous les légers desafleurs et termine par un bon ponçage au grain 80.

upcycling table chene

La structure

Démonter la structure existante est plutôt aisé. En effet, les assemblages sont justes chevillés. Je me retrouve rapidement avec ces 8 pièces qui me serviront à faire la nouvelle structure pour le plateau rectangulaire fait précédemment.
upcycling table chene

Je commence par couper les tenons des pieds d’origine.
upcycling table chene

Comme je n’ai pas de tour à bois pour les arrondir au même diamètre et supprimer ce design ancien. je prends la décision de couper à la scie à ruban les pieds.

upcycling table chene

entre chaque coupe, je passe par l’étape dégauchissage pour repartir à chaque fois d’une surface plane de référence.
upcycling table chene

après un bon moment je me retrouve enfin avec 4 pieds de 5cm de coté. Ce qui n’est pas mal du tout.
upcycling table chene
upcycling table chene

Je pars maintenant sur mon stand kapex pour couper les pieds à la même dimension, le tout sans rien mesurer 🙂
upcycling table chene

pour le bas des pieds, je réalise un petit chanfrein au rabot de paume pour éviter les éclats dans le bois si on déplace la table:

upcycling table chene

Pour réaliser les traverses qui relieront les pieds, je réalise des planches à partir de la structure originelle de la table. Avec un peu de travail j’arrive à avoir les 4 pièces suivantes

upcycling table chene
il ne me reste plus qu’à faire un gros collage. L’assemblage étant réalisé par dominos
upcycling table chene
upcycling table chene

 La finition

Je commence d’abord par un bon ponçage de la structure
upcycling table chene

et j’applique plusieurs couches d’huiles avec un égrenage entre les couches
upcycling table chene

La fixation du plateau

Pour fixer le plateau à la structure et lui permettre de bouger dans le temps, je réalise des petits taquets en bois.
upcycling table chene

upcycling table chene

ces taquets viennent se loger dans les trous que j’ai fait dans la structure à l’aide de ma domino
upcycling table chene

ensuite rien de compliquer, on vis les taquets sur le plateau en les insérant au préalable dans les trous de la structure.

upcycling table chene
upcycling table chene

Le résultat

Après 30 heures de travail, voilà quelques photos du résultat qui me plait énormément, surtout quand on repense à la table de départ 😉
upcycling table chene
upcycling table chene
upcycling table chene
upcycling table chene

La réalisation en vidéo

Vous verrez dans ces 2 vidéo la construction complète et guidée de la transformation de cette table.

5 réponses à “Upcycling d’une vielle table en chêne

  1. Bravo, le résultat est super! Combien t’as coûté la table originelle? Il me semble que cette info serait pertinente, ça peut être l’occasion de s’équiper en matériel si le coût de revient final est équivalent à l’achat d’une table neuve… Je dis ça pour me faire un argumentaire, il me manque presque tout ce que tu as utilisé! 🙁

    1. Merci.

      Le bois coute en gros 3 fois moins cher que du bois « neuf » en scierie, mais d’un point de vue pro, ce n’est pas rentable vu le temps à passer en échange. Y a quasi 30 heures de boulot pour la table la.

    2. Oui, je me doute qu’en terme de temps ce n’est pas rentable mais il est aussi question ici de plaisir. En tant que bricoleur du dimanche, je ne raisonne jamais en temps sinon j’achèterai tout chez Ikea… 🙂
      Merci de ta réponse.

Laisser un commentaire